Jeudi 10 octobre 2013 4 10 /10 /Oct /2013 15:09

(Voici un fantasme qui comble autant mon voyeurisme que mon sadisme ! Inspiré par une impressionnante ceinture qui servait dans le temps à corriger mon chéri quand il n'était pas sage. Par ce fait je l'ai baptisé « la ceinture de ma belle-mère ». Ce texte est extrait d'un long récit qui s'appelle donc par la logique des choses: La ceinture de ma belle-mère. Je réédite ici le troisième volet parce que mon ami Georges vient de m'envoyer une jolie illustration pour cet épisode.)

 

La-ceinure-de-Bell-Maman1.jpg

 

J’ai pris mon temps pour inspecter cette ceinture marron foncé sous toutes ses coutures. D’une largeur de 5 cm environ, elle correspondait à la mode de l’époque.  Faite en épais cuir rugueux d’excellente qualité, elle est agréable à toucher et son impacte sur la peau dévoile une belle souplesse.

 

Il ne faisait aucun doute que son usure n’était pas causée en retenant les pantalons, mais par la conséquence de les baisser.

 

Comme m’a dit mon homme, cette ceinture est plus dissuasive par le bruit qui accompagne son usage sur les fesses que par la douleur qu’elle cause.

 

Ma foi, là je suis un peu sceptique, car le :

 

Même pas mal

 

c’est bien un truc des garçons.

 

Sachant la ceinture de ma belle mère à la maison, une multitude de rêveries mes passaient par la tête. J’imaginais d’assister à une punition de mon homme, le voir baisser son jean puis son caleçon en dévoilant ce qui m’attire particulièrement chez lui :

 

Son derrière qui ne craint aucune comparaison avec certains acteurs !

 

Puis je commençais à évoquer dans ma fantaisie une superbe fessée par ma belle-mère, moi à côté en me moquant à haute voix de mon homme.

 

Voila, cela t’apprendra à courir les filles !

 

La ceinture de BellMaman 2En lui tirant ma langue.

 

Mon plaisir augmente dans la même mesure que rougissent les fesses de Monsieur et quand il doit aller au coin, bien gêné dans sa démarche par le jeans et le caleçon aux chevilles je suis aux anges que pour une fois il y a inversion des rôles (Même si je ne le souhaite pas du tout dans la réalité).

 

On m’imagine souvent bien sage à cause de mon discours en faveur de la fidélité en couple. Hein oui je n’ai rien d’une libertine, mais pour moi fidélité ne rime nullement avec absence de séduction et de désir.

 

Alors dans ma rêverie, je me sens très ado, en guettant l’homme au pantalon baissé dans le coin. Au contraire de ce qu’on pourrait imaginer je ne guette pas ses fesses. Moi, j’ai bien envie de voir ce qui se passe par devant, comment l’augmentation sanguine dans le postérieur commence à faire effet sur les parties limitrophes. Et bingo, il y a de quoi à observer. Monsieur au garde à vous. Pour le moins qu’on puisse dire, elle est salutaire cette fessée.

 

Mon fantasme ne s’arrête pas à la pure observation. Il inclut également le droit de balader mes mains sans que mon homme ait le droit de bouger dans son coin. Bien que cela parle de « verges », nous avons déjà quitté le terrain de la fessée…alors rideau et place à la discrétion..

 

Par isabelle183 - Publié dans : Dessins de Georges
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés