Jeudi 29 juillet 2010 4 29 /07 /Juil /2010 19:49

 

Ce petit texte me plait beaucoup. C’est frais et ne tombe à aucun moment dans les clichés que j’ai déjà lus maintes fois sur le net. En plus l’auteur a accompagné son récit par ses jolis dessins. A priori je ne publie pas de textes de fessée donnée par une dame à un homme. Mais ici je fais une exception avec grand plaisir.

 

isabelle183

 

o29072010.1  


 

Que doit faire un néophyte de la fessée lorsqu'il ne connait rien à rien de cette divine punition ? Et bien chercher à se renseigner !

 

Etant innocent, je regarde donc sur le dictionnaire. Fessée = " Série de coups ou de claques données sur les fesses." Ah ! Il ne parle pas de jupe ou de pantalon, mais de fesses. Donc, je cherche le mot Fesses : " Les deux parties charnues de notre anatomie."

 

 Logiquement j'en déduis que cette fessée a lieu sur les fesses toutes nues. Pour vérification je regarde Déculottée et je vois : "Synonyme de fessée." Ah ! Donc lorsqu'on reçoit une fessée, on montre ses fesses ? C'est humiliant cette punition ! De plus une claque sur les chairs nues, même rembourrées, çà fait mal ! Mais que vois-je ? " SERIE de claques sur les fesses..." Dictionnaire à nouveau : Série = " Plusieurs... succession de..." Aïe ! Une répétition de claques sans savoir son "terminus" ? Une douleur renouvelée et régulière ?

 

 Et puis c'est pas bon pour l'humiliation non plus ! Si je me mets une claque sur le bras, je remue celui-ci pour éliminer la douleur.

Alors les fesses c'est pareil ! On les remue au visu de la personne qui les corrige. On les tortille ou on les crispe. Et elles rougissent automatiquement. Plein la vue pour la sadique attitrée au châtiment...

   

 Pour parfaire mon savoir sur ce sujet, je suis allé poser des questions à une dame sévère sur l'éducation.

-" Dis madame, pourquoi doit-on recevoir une fessée ?"

-" Parce qu'on a pas été sage ou qu'on a commis une grosse bêtise !"

Ah ! çà tombe mal parce que je ne suis pas vraiment sage et je fais souvent des bêtises.

-" Alors après tu donnes plein de claques en poursuivant le ou la punie ?"

Elle rigole !

-" Non, je m'assois sur une chaise et je couche la personne méritante sur mes cuisses, côté face pour avoir le côté pile bien à ma portée.

 

Puis je déculotte et je flanque une bonne fessée jusqu'à ce que les fesses soient toutes rouges !"

 La peau toute rouge, je sais ce que veut dire : Beaucoup bobo !

-" Mais s'il n'y a pas de chaise, alors pas de fessée ?"

-" Que si ! je ploie cette personne sous mon bras, bien serrée contre ma hanche, ce qui me permet de déculotter plus bas et de claquer bien fort !"

Ah ! Pas bonne mon idée!

-" Et... çà dure longtemps ce... claquement fessier ?"

-" Tu veux dire la correction en elle-même ? Pas longtemps; pour une bonne petite fessée, environ une minute !"

Mentalement je calcule. A raison d'une claque toutes les deux secondes, çà donne trente claques ! C'est à dire quelques 15 "Aïe", 1O "Ouille" et 5 "Ahou..."

 

  Mais l'enquêteur néophyte se doit de continuer sa thèse ! Après l'oral, la pratique ! Courage !

-" Bon, alors madame, après ces propos il faut tester n'est-ce pas ? Tu vas donc venir sur mes genoux pour que je puisse voir l'effet de la fessée !"

-" Ah non ! Pas dans ce sens là !"

-" Mais dans l'autre sens ce ne sont plus les fesses que je vais claquer ?"

-" Je veux dire que c'est TOI qui vas subir le test ! Afin de connaitre les sensations d'une fessée !"

Euh... que répondre ? Surtout qu'elle s'est assise, qu'elle triture ma braguette, et que j'entends le "Zippp..." classique d'une fermeture éclair descendante.

  En tant que bon chroniqueur j'essaie d'analyser la situation.

 

o29072010.2

 

  Elle me tire par le bras et je bute contre ses cuisses ! La logique de l'équilibre instable veut que je m'affale sur les cuisses sus-nommées. Je sens son pouce qui s'infiltre sous mon pantalon et, dans ma tête, je suis la trajectoire qui l'amène à mi-cuisses ! Même trajet pour le slip ! Sur, j'ai le postérieur bien à l'air !

  La première claque cingle affreusement ma fesse droite ! Suivie aussitôt d'une seconde sur la fesse gauche ! Et re-belotte sur la droite sans oublier la gauche. Des fois qu'elle soit jalouse ! Puis cinq, six....

 Là, je sens bien qu'une fessée est prévue pour faire mal ! ce ne sont pas des caresses !

  Mais curieusement, passée la dixième claque, un échauffement particulier s'empare de mon fessier et, sans diminuer l'impact de la claque, donne une impression de cuisante habitude.

  C'est ma première impression.

Lorsqu'elle termine enfin mon supplice, j'ai vraiment le derrière en feu ! Mais là, je m'aperçois que la chaleur qui envahit mon fessier est sublime !

  Je pose mes mains sur chacune des rondeurs et je la sens cette chaleur ! Hum...

  C'est ma deuxième impression.

  Et puis la troisième impression : D'un coup la honte ! J'ai le cul à l'air tout rougi, j'ai reçu une fessée par une dame, qui, elle, se trouve dans une position décente, et qui a ce sourire satisfait du travail bien fait.

  La honte ! Surtout quand elle dit :

-" Maintenant tu vas au coin les mains sur la tête !

-" Ah non ! Pas çà !"

 

o29072010.3.jpg  


-" Tu veux une autre fessée ?"

Eh ben je vais au coin !

  En final, elle me dit : -" Maintenant tu peux donner la fessée à quelqu'un d'autre car tu en connais les effets !"

Exact ! C'est comme un cuisinier qui ne s'est jamais brulé les doigts en goûtant sa tambouille ! Comment peut-il dire à son apprenti :" Tiens, goutes à ce plat sans prendre de fourchette !" Avec ce sourire sadique sachant qu'il va morfler des papattes et se trouver tout honteux.

  Bon ! Comparaison idiote je l’admets ! Mais maintenant, je sais fesser !

 

Il est évident que ce texte est fictif ! Mais quoi de mieux que de réviser ses leçons ?

 

Pour contacter l’auteur

 

rezette50@yahoo.fr

Par isabelle183 - Publié dans : Récits de fessée par mes amis du net
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés